LES APE PARAPHE PAR LA CEDEAO ET L'UEMOA

Publié le 7 Juillet 2014

Je viens d’avoir une information d’une haute personnalité qui confirme avoir lu la lettre adressée par Jean-Luc Marty (le DG Trade) au Parlement européen selon laquelle l'APE aurait été "paraphé" par les négociateurs de la CEDEAO et de l'UEMOA ("paraphé" veut dire signé par les négociateurs alors que "signé" est le fait des gouvernements, ce qui n'est pas encore fait). Peut-être que la réunion régulière des Chefs d'Etat prévue du 10 au 15 juillet fera qu'ils signeront. Toutefois les représentants de la CEDEAO et de l'UEMOA ont demandé à Demarty de ne pas diffuser cette information –raison pour laquelle il a réécrit une lettre demandant au Parlement de ne pas la diffuser – et c'est pourquoi aussi ils ont interdit à la presse d'en faire état, raison pour laquelle les extraits de presse que je vous ai fait suivre n'en parlent pas.


Il faut ajouter que le Comité ministériel de suivi des négociations APE, présidé par le Sénégal (Macky Sall), comprend les 3 autres pays (Nigéria, Ghana et Côte d'Ivoire) qui, à eux 4, représentent plus de 80% du PIB de l'AO. Il faut insister sur le fait que la Côte d'Ivoire veut absolument que l'APE régional soit signé sinon elle confirmera la ratification de son APE intérimaire, faisant éclater l'intégration régionale. Soulignons la dépendance de l'AO de l'UE pour ses problèmes de sécurité au Nigéria (Boko Haram) et Mali, qui renforce les pressions de l'UE sur la signature de l'APE.


Par ailleurs ENDA est dans l'avion de Dakar à Ouaga où il va se renseigner directement à l'UEMOA pour tirer les choses au clair. Nous avons déjà téléphoné à la CEDEAO et à l'UEMOA mais sans recevoir aucune confirmation : c'est l'omerta complète!

A suivre

Repost 0
Commenter cet article